I  RELATIONS INTERNATIONALES
GUERRES ET PAIX
La Guerre et la Paix
Approches et enjeux de la sécurité et de la stratégie
Charles-Philippe David
JANV. 2013 coll. Les Manuels de Sciences Po, 560 p.
Comment comprendre la permanence de l'état d'insécurité plus de vingt ans après la fin de la guerre froide ? Malgré le « réalisme » de la présidence Obama, qui a succédé à l'arrogance des années Bush, les défis persistent ...
Introduction aux études de sécurité et de stratégie, cet opus en douze leçons présente de manière pédagogique et critique les enjeux et les différentes stratégies de guerre et de paix à travers les questions sécuritaires et militaires. Ces dernières sont appréhendées sur le temps long, de la mise en place en 1648 du système westphalien centré autour de l'État aux principaux dilemmes qui transforment le paysage militaire et sécuritaire international de ce début de XXIe siècle.
32,00 €
Code Barre
9782724612776
DANS LA PRESSE
« La guerre et la paix conjugue avec bonheur une réflexion théorique de haut vol et le décryptage des réalités stratégiques contemporaines… Un livre majeur sur les questions de sécurité internationale
aussi utile aux étudiants qu’au public, grâce à des qualités pédagogiques indéniables. » Pascal Boniface
15 I GUERRES ET PAIX
GUERRES ET PAIX
Justifier la guerre ?
De l'humanitaire au contre-terrorisme
Gilles Andréani, Pierre Hassner (dir.)
SEPT. 2013 coll. Références, 400 p.
Politologues, diplomates, juristes, historiens, philosophes, français et internationaux, analysent les nouvelles réalités de la guerre, de la lutte contre le terrorisme, de la légitimité internationale et du problème de la fin et des moyens. Au sommaire de leurs échanges: la question de la moralité du recours à la force, le concept de contre-terrorisme, les ambiguïtés liées à la notion de légitimité tout particulièrement de l’ONU et de la justice internationale.
Cette édition s'enrichit des leçons que tire le général Desportes des guerres d'Irak et d'Afghanistan, d'une comparaison de Gilles Andréani entre les interventions au Kosovo et en Libye, et d'une postface de Pierre Hassner.
22,00 €
Code Barre
9782724612424
EXTRAIT
Huit ans après, il nous a semblé utile de proposer aux lecteurs une deuxième édition de cet ouvrage, qui actualise et prolonge les interrogations qui l'avaient nourri en 2005,
au vu des nouvelles interventions qui se sont produites depuis (...) Confirment-elles ou amènent-elles à reconsidérer la démarche qui fut à l'origine du présent ouvrage ?"
GUERRES ET PAIX I 16
I  RELATIONS INTERNATIONALES
GUERRES ET PAIX
Faire la paix
La part des institutions internationales
Guillaume Devin (dir.)
JUIN. 2009 coll. Références, 272 p.
Les institutions internationales contribuent-elles à la construction de la paix ? On pourrait en douter, tant les critiques abondent : dysfonctionnements, défaillances, soumission aux intérêts des États les plus puissants.
Diplomates, universitaires et praticiens de ces institutions, les auteurs sont plus nuancés. Au terme de leurs investigations, il apparaît que s'il demeure possible de faire la guerre contre l'avis des institutions internationales, il devient désormais difficile de se passer d'elles pour faire la paix.
16,50 €
Code Barre
9782724611175
DANS LA PRESSE
"Guillaume Devin est à l'origine d'un renouveau de l'analyse des relations internationales au prisme de l’œuvre du sociologue Norbert Elias. (...) Créées par les États, les institutions internationales définissent aussi un cadre contraignant pour ces mêmes États. Est-ce là un paradoxe ou l'expression d'une nouvelle étape du développement des interdépendances au niveau international ?
Les textes - de chercheurs, de diplomates, de fonctionnaires internationaux - présentés dans ce livre (...) donnent une perception plus juste du rôle des institutions internationales"
Gaël Brustier, Le Monde Diplomatique
17 I GUERRES ET PAIX
GUERRES ET PAIX
Pas de paix sans justice ?
Le dilemme de la paix et de la justice en sortie de conflit armé
Jean-Baptiste Jeangène Vilmer
NOV. 2011 coll. Références, 300 p.
En sortie de conflit armé, faut-il poursuivre ceux qui ont commis des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, voire un génocide, ou les intégrer au processus de transition au nom de la paix ? Les poursuivre risque de déstabiliser la société ; mais ne pas le faire peut mener au même résultat, une paix achetée par l'impunité risquant d'être provisoire.
L'auteur examine ce dilemme à la lumière de l’histoire du droit pénal international, de Nuremberg à nos jours, et à l’aide de nombreux exemples, des Balkans à la Libye en passant par le Rwanda et le Darfour.
Une réflexion essentielle, en ce début de siècle.
18,50 €
Code Barre
9782724612332
DANS LA PRESSE
« Sans précédent, l'intervention militaire en Libye n’en finit pas de perturber les relations internationales. […]C’est dans ce contexte tendu que
paraît une réflexion innovante du philosophe et juriste canadien Jean-Baptiste Jeangène Vilmer. » Anne-Cécile Robert Le Monde diplomatique
GUERRES ET PAIX I 18
12-18/25